mardi, août 16, 2022

Formation/enseignement professionnels:
Diversifier les offres de formation en tenant compte des spécialités prioritaires

Le secteur de la formation et de l’enseignement professionnels œuvre à travers son plan d’action à diversifier les offres de formation pour inclure les spécialités prioritaires dans les politiques et les stratégies du programme d’action du gouvernement dans ce domaine.

Il sera notamment axé sur les filières de l’agriculture, l’industrie agro-alimentaire, la numérisation, les spécialités industrielles, la restauration, l’hôtellerie, le tourisme, les énergies renouvelables, les travaux publics, l’environnement et l’hydraulique.

Supervisant, jeudi, la cérémonie de clôture de la saison de formation au palais de la culture de la wilaya d’Adrar dans le cadre du dernier jour de sa visite d’inspection dans cette wilaya, le ministre de la Formation et de l’Enseignement professionnels, Yacine Merabi a affirmé qu’un travail est en cours pour la prise en charge des activités ayant trait aux domaines de la pédagogie, du partenariat et de la coopération, à travers l’élaboration, l’actualisation et l’adaptation des programmes de formation par l’adoption de l’approche par compétences comme nouvelle orientation en matière de promotion de la formation.

Le secteur œuvre à développer les programmes de formation dans certains domaines tels que la production pharmaceutique, la promotion du tourisme durable, la transformation et la valorisation du corail rouge, la prospection minière et la gestion des déchets ménagers, a-t-il dit.

Il s’agit également de « la généralisation de l’enseignement de la langue anglaise » dans le cadre de la démarche de promotion des langues étrangères à travers l’élaboration des programmes de cette langue et la mobilisation des formateurs dans ce domaine au sein des établissements du secteur, en sus de la promotion de la formation et de l’enseignement à distance et le mode de formation par apprentissage, l’encouragement de la formation continue et la formation dans l’entrepreneuriat, a souligné M. Merabi.

En sus de garantir la formation à toutes les catégories sociales, le secteur s’emploie à soutenir le partenariat à travers la conclusion de conventions-cadres avec plusieurs secteurs stratégiques de production à travers la valorisation du rôle des opérateurs économiques dans l’accompagnement du secteur en matière de formation et d’emploi des stagiaires.

L’accompagnement des diplômés du secteur figure parmi les mesures visant à les intégrer dans le monde du travail et leur permettre de créer leurs propres entreprises à travers le soutien des activités de la maison d’accompagnement installée au niveau des directions de wilaya du secteur en coordination avec les dispositifs de l’emploi et de la solidarité nationale, a-t-il ajouté.

Pour développer la performance des établissements de formation suivant les mutations économiques actuelles, une nouvelle vision a été adoptée pour financer les activités du secteur à travers des alternatives hors budget de l’Etat par l’adoption d’un dispositif organisationnel plus souple permettant aux établissements de développer la formation, commercialiser leurs services et assurer des ressources financières à même d’alléger les charges du budget public.

Il s’agit, aussi, selon le ministre, d’accompagner les nouvelles wilayas du Sud du pays en leur fournissant des postes budgétaires et en les dotant d’équipements techniques et pédagogiques au profit de leurs établissements de formation pour couvrir les spécialités qui seront dispensées prochainement, comme l’agriculture saharienne, les énergies renouvelables et les industries pétrolières.

 

 

Commentaires

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Derniers articles