dimanche, octobre 2, 2022

Gaz:
Le géant italien Eni renforce sa présence en Algérie

Le groupe énergétique italien Eni renforce sa présence en Algérie. Dans un communiqué publié ce mercredi 7 septembre, le géant pétrolier italien a annoncé l’acquisition des activités de British Pétroleum (BP) en Algérie.
Selon le communiqué, cette acquisition, « d’une grande valeur stratégique », contribuera à « répondre aux besoins en gaz de l’Europe. »
La société italienne reprend ainsi les actifs de BP en Algérie « y compris ses participations dans les champs gaziers de In Amenas et In Salah », a souligné la même source.
Il est à noter que BP détenait des intérêts directs de 33,15 % et 45,89 % dans les projets d’In Salah et d’In Amenas respectivement. Ce dernier a été le théâtre d’une prise d’otage géante perpétrée par des terroristes en 2013.
La production des gisements d’In Amenas et In Salah de gaz et de liquides associés a débuté en 2006 et 2004 respectivement.
En 2021, les deux gisements ont produit environ « 11 milliards de m3 de gaz, 12 millions de barils de condensats et de GPL », selon le communiqué.
Selon ENI, cette acquisition s’inscrit dans sa stratégie visant » à relever les défis du marché actuel de l’énergie afin de fournir une énergie sûre et durable aux clients, tout en accélérant la voie vers le net zéro (neutralité carbone)
De son côté, BP a estimé qu’après avoir travaillé « avec succès avec l’Algérie pendant près de 30 ans en soutenant les opérations sur deux grands projets gaziers pour le pays ». Cet accord représente « un bon résultat pour l’entreprise (BP), Eni et pour l’Algérie », a dit la major pétrolière britannique.
Les deux sociétés ont indiqué avoir informé leurs partenaires et les entités gouvernementales algériennes de leur accord et ont souligné que cette transaction est soumise aux approbations du gouvernement, aux processus de préemption des partenaires et aux processus d’autorisation de la concurrence.
Dans un contexte de guerre en Ukraine qui fragilise l’approvisionnement en gaz en Europe, ENI n’a cessé de renforcer son partenariat avec Sonatrach ces derniers mois.
En avril dernier, les deux compagnies ont conclu un accord pour l’augmentation des livraisons de 9 milliards de mètres cubes par an d’ici 2023-2024.
Un autre accord d’une valeur de 4 milliards de dollars et d’une durée de 25 ans portant sur le développement d’un champ gazier en Algérie destiné à augmenter les capacités d’approvisionnement de l’Italie a par ailleurs été conclu entre Sonatrach et trois grandes compagnies étrangères, dont ENI, le 19 juillet dernier.

 

Commentaires

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Derniers articles