dimanche, octobre 2, 2022

« El Watan »:
Divorce consommé entre les journalistes et la direction du journal

Cette fois-ci la coupure est nette entre le collectif d’employés du journal et à leur tête les journalistes. L’inexistence de toute réponse concernant le règlement des salaires impayés depuis cinq mois a exacerbé les tensions et mis fin aux espoirs entretenus jusqu’ici par les employés du quotidien national. Devant ce qu’ils considèrent comme un mépris vis-à-vis d’eux les journalistes et tous les employés subsidiaires du journal ont décidé de poursuivre une grève illimitée sauf que la direction et le conseil d’administration ne l’entendent pas de cette oreille. Ils ont passé outre et continué de faire paraître le journal malgré la grève légale des travailleurs. La dilection emploierait donc des « Jaunes » selon cette expression apparue à la seconde moitié du 19ème siècle dans le secteur minier où les patrons recrutaient d’autres mineurs pour faire fonctionner leurs mines confrontant ainsi les grévistes. Cette fois-ci cependant il s’agit de cols blancs mais le procédé est le même et il se trouve qu’il est interdit en Algérie. Ce quotidien national qui était pendant longtemps considéré comme étant le meilleur journal d’Algérie se trouve aujourd’hui dans une position des plus inconfortables qui lui a fait perdre sa réputation d’antan.

 

 

Commentaires

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Derniers articles