La Harvard Law Review Face au Drame de Gaza » « Le Silence Assourdissant »

0
72

Dans un article provocateur et courageux, Rabea Eghbariah, avocat des droits de l’homme et doctorant à Harvard, brise le silence sur la situation désastreuse à Gaza, qualifiant les actions d’Israël de génocidaires selon les normes de la Convention de l’ONU sur le Génocide. Eghbariah dévoile les atrocités vécues par les Palestiniens – tueries, destructions de maisons, privations de ressources vitales – et questionne l’indifférence des institutions juridiques mondiales, surtout aux États-Unis. Ce texte sans concession nous confronte à une réalité dérangeante, celle d’un « génocide en cours » sous nos yeux, souvent ignoré ou nié par les institutions occidentales. Eghbariah appelle à une prise de conscience et à l’utilisation de tous les outils juridiques possibles pour reconnaître et arrêter les crimes contre les Palestiniens. La décision de la Harvard Law Review de ne pas publier cet article soulève des questions troublantes. Comment une revue de droit international, prônant le soutien aux droits de l’homme, peut-elle tourner le dos à un plaidoyer aussi urgent et vital? Ce refus met en lumière une réticence alarmante à aborder des sujets controversés et soulève une question ultime: la Harvard Law Review continuera-t-elle vraiment à soutenir les droits humains, ou se limitera-t-elle à des discours sécurisants, évitant les vérités qui dérangent? Ce n’est pas seulement une question pour la Harvard Law Review, mais pour toutes les institutions académiques et juridiques à travers le monde. Il est temps de repenser notre approche de la justice internationale et de reconnaître les cris silencieux des opprimés.

Par Aissani Mohamed Tahar

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici