En hommage à mon frère cadet Lotfi Kedadria-Une Douleur Profonde, le 11 décembre 1996:
Le Jour où l’Innocence Fut Anéantie »

0
72

Actualisé le 15/12/23— Lotfi Kedadria, cruellement arraché à la vie à l’âge tendre de 20 ans, a connu l’indicible amertume à Alger lors de sa première journée de permission du service national, en provenance de la caserne de la santé à Bel-Abbès. Une horde terroriste sans pitié a infligé des tortures abominables à Lotfi et à ses compagnons d’infortune. Le quatrième camarade, blessé et en fuite, a laissé derrière lui un linceul de désolation. Lotfi a été délibérément attaqué, une hache s’abattant sur sa nuque meurtrie, suivi d’une balle insidieuse perforant son front innocent, avant d’être jeté dans un abîme de 11 mètres. Les forces de l’ordre, alertées par le quatrième camarade, ont lutté durant plus de douze heures déchirantes pour arracher Lotfi à ce tombeau de ténèbres. Cette tragédie insoutenable, scellant le destin funeste de Lotfi, a gravé le 11 décembre 1996 dans les cœurs, laissant derrière elle un deuil indélébile et une peine qui déchire l’âme. Il effectuait son service national et c’était le premier jour de sa première permission

Que celles ou ceux qui l’ont connu prient pour que Dieu ait pitié de son âme.

Hocine KEDADRIA

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici