Commission d’historiens algériens et français: Vers la récupération de 2 millions d’archives

0
41

Le travail de la  commission d’historiens algériens et français commence à porter ses fruits. Récemment, la partie Algérienne a visité  les lieux abritant 2 millions de documents et objets d’archives algériennes conservées en France.

En effet, le co-président de la commission, le Professeur Mohamed Lahcen Zeghidi, a souligné que cette visite était une concrétisation des décisions prises lors d’une réunion à Constantine en novembre 2023. Cette mission, menée lors de la récente visite à Paris des historiens algériens avait pour but d’examiner en détail le contenu de ces archives et de constater leur état. Zeghidi a affirmé dans ce sens que la commission avait obtenu des détails complets sur ces archives auprès de ses homologues français. Il a insisté sur la nécessité de récupérer les originaux plutôt que de se contenter des versions numériques, afin de faciliter l’accès des historiens algériens à ces matériaux de recherche. En outre, la commission a également demandé à consulter diverses formes d’archives algériennes, y compris des manuscrits, des objets et des armes. Dans le détail, au cours de cette mission, la commission a visité 12 sites, y compris le palais du duc d’Aumale qui abrite de nombreuses archives algériennes, notamment la bibliothèque de l’Emir Abdelkader, ainsi que des armes et d’autres objets. Cette visite a permis à la commission de repérer tous les endroits où se trouvent les deux millions d’archives, qui selon eux, doivent être restituées à l’Algérie conformément aux principes de la commission et aux instructions du président de la République Abdelmadjid Tebboune.Par ailleurs, M.Zeghidi a souligné que les archives appartiennent à la souveraineté de l’Algérie et non à celle de la France, et a déclaré que leur récupération était une priorité. Il a expliqué dans ce sillage que des négociations étaient en cours entre académiciens pour récupérer ces archives, basées sur des considérations historiques et scientifiques. C’est pourquoi Il s’est montré optimiste quant à l’issue des négociations, soulignant le soutien politique total des autorités algériennes dans cette démarche.

Par Kheireddine Boukhalfa.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici