El Tarf-Académie de la société civile de la wilaya Circoncision de 120 enfants et distribution de 500 couffins de denrées alimentaires

0
13

« Nous subissions un calvaire quotidien à cause des odeurs pestilentielles qui envahissent les lieux. L’air est irrespirable. Et pour cause, les sanitaires sont dépourvus d’eau et nous sommes obligés d’acheter des bouteilles d’eau pour nos besoins d’hygiène et intimes. L’eau est inexistante au niveau de ce CPI (entre de proximité des impôts), nonobstant nos multiples réclamations au directeur intérimaire des impôts de wilaya. La situation est intenable et les conditions de travail sont devenues, inexorablement, pénibles ». Ont martelé des fonctionnaires et des cadres du CPI d’El Tarf, sis au centre-ville. Nos interlocuteurs, ont révélé, également, que « les rats d’égout ont élu domicile dans ce centre et il arrive de les apercevoir se faufiler en plein jour, dans les bureaux de ce bâtiment de construction récente et de 04 étages. Pire encore, cette bâtisse imposante et d’architecture moderne, ne dispose que d’une seule femme de ménage, ce qui est une aberration de taille. La façade vitrée du bâtiment est devenue hideuse et de couleur grisâtre par l’effet de l’accumulation de la poussière et ce, depuis son inauguration, il y a plus de cinq années. Il n’a subi aucun nettoyage de sa surface vitrée. De plus l’enlèvement des ordures se fait rarement et d’une manière désordonnée et impromptue ». Reste aux autorités locales de résoudre ce problème de conditions idoines de travail dans les meilleurs délais pour une structure qui collecte et engrange chaque jour des montants colossaux en impôts et autres taxes au profit de la collectivité. Contribuable et fonctionnaires ont besoin d’un minium de respect et d’une amélioration notable des dites conditions de travail.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici