Le Brent à 85,7 dollars

0
11

Les prix du pétrole perdaient du terrain lundi en raison de prises de bénéfices et de données économiques américaines publiées la semaine passée plus moroses que prévu, créant des craintes quant au niveau de la demande du pays. Le prix du baril de Brent de la mer du Nord, pour livraison en septembre, perdait 0,97%, à 85,7 dollars. Son équivalent américain, le baril de West Texas Intermediate (WTI), pour livraison en août, baissait de 1,18% à 82,18 dollars. « Les prix du pétrole sont sous pression en raison des inquiétudes croissantes concernant la demande de l’économie américaine », ont signalé des analystes. Le ralentissement du marché de l’emploi américain étant « plus marqué que prévu, on s’attend à un ralentissement de la croissance économique et à une baisse de l’appétit pour l’énergie, après une demande plus forte au cours de l’été », ont expliqué les analystes. Les analystes ont également évoqué des « prises de bénéfices » des investisseurs « qui se poursuivent dans la perspective (…) de la fermeture des ports texans en raison de l’ouragan Béryl ». Les problèmes d’approvisionnement semblent en effet toujours d’actualité et pourraient doper les prix. Les mouvements de prix des prochains jours « pourraient dépendre de l’ampleur des dégâts causés par l’ouragan », estiment les analystes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici